25 décembre 2017

L'assassinat du sapin de Noël

Ce sont les Anglo-saxons qui ont commencé, eux que nous suivons comme les Hébreux Moïse. Depuis des années, dans les société multiculturelles et communautaristes des États-unis (et de son satellite canadien), et de la Grande-Bretagne, les entreprises d'abord, puis les commerçants par appât du gain, on fait disparaître le "Joyeux Noël" traditionnel pour le remplacer par un fade et vague "Joyeuses fêtes". Il s'agissait, bien sûr, de ne pas choquer les croyances religieuses des communautés non-chrétiennes, puisqu'il est bien entendu... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 14:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 novembre 2017

La Cinémathèque capitule en rase campagne

La bataille avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices. Alors que la forteresse de Gehry était assaillie par un commando de femmes énervées qui voulaient interdire de parole le cinéaste Polanski et faire annuler l'hommage qui lui était rendu, pendant que les forces de l'ordre contenaient ces militantes ivres de vengeance, la direction de la Cinémathèque publiait un communiqué qui retentit comme un coup de trompette et le cinéaste put s'exprimer devant une salle pleine, toute à sa dévotion : "Fidèle à ses valeurs et à sa... [Lire la suite]
04 mars 2017

"Le Monde" et le communautarisme

Décidément "Le Monde" n'apprend pas et cède toujours à ses vieux démons. Quand, en 2002, les cendres d'Alexandre Dumas ont été transférées dans ce temple républicain, il titrait (je cite de mémoire) : "Un mulâtre entre au Panthéon". Beaucoup de ses lecteurs lui firent remarquer que c'était peut-être un écrivain, et quel écrivain! qui était ainsi honoré. Y eût-on fait entrer George Sand (on y a pensé) qu'il aurait titré : "Une femme au Panthéon" (du reste il y en a déjà une, dans l'ombre de son mari, il est vrai) au mépris de... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 juin 2016

Mots doux et "politiquement correct"

Au cours d'une émission d'analyse de l'actualité à la radio l'animateur est revenu sur le reproche fait à la presse de n'avoir pas, dans un premier temps, précisé que l'attentat d'Orlando avait visé une boîte gay. Une journaliste du "Figaro" rappela alors que le lendemain son journal avait publié en première page une photo d'un rescapé étreignant son ami. Que n'avait-elle pas dit là ! Le représentant de LGBT se mit à éructer : "son ami ! son ami !". Se méprenant la dame précisa : "son ami sans -e", ce qui ne calma pas son censeur... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 17:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 décembre 2015

L'année passée a-t-elle été "super" comme dirait Facebook ?

Revenons sur l'année écoulée. Dès le premier jour mon blog s'est placé sous l'étendard du Prophète puisque j'évoquais Soumission de Houellebecq dans ma série "je ne l'ai pas vu mais j'en parle quand-même", et il se clôt de la même façon. Ce qu'on a pu parler de cette fichue religion cette année encore !  L'auteur qui a déjà dressé son portrait en pied, mi-Deschiens mi -Céline, suscite des réactions parfois violentes qui m'ont poussé à lire ensuite son livre dont j'ai apprécié la belle évocation de Huysmans, de Paris, la... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 16:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 octobre 2015

Nadine Morano : brûlons la sorcière !

Nadine Morano est une blonde. Nadine Morano est fille de prolo et la caque sent toujours le hareng. Nadine Morano pue des pieds. Nadine Morano a raté trois fois son bac technique. Au parlement européen Nadine Morano met les doigts dans son nez. Si Nadine Morano avait vécu sous l'Occupation elle aurait été partisane du maréchal Pétain. Nadine Morano se prend pour Jeanne d'Arc mais elle n'est pas pucelle. Quand on s'appelle Morano on ne la ramène pas avec les étrangers. Nadine Morano se fait coiffer à Toul chez "rock hair"... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 septembre 2015

La grande peur des bien-pensants : les intellectuels au service de Marine Le Pen.

Est-ce l'approche des élections régionales (et de celles qui suivront) ou le simple besoin d'affirmer sa présence mais la Sainte Clique fait donner le canon contre les clercs dévoyés qui menacent la pensée correcte ? La polémique fait rage dans ce qu'un journaliste du "Monde" appelle joliment le "bocal intellectuel national" qui contient plus d'agités qu'à l'époque où Céline s'attaquait à Sartre. Le poisson pourrirait-il par la tête se demandent les intellectuels légitimes devant les faux-frères qui entonnent "C'est nous les gars de... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 08:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 mai 2015

Noir c'est noir : mots, races et politique correcte

Une tribune récente, peut-être dans le "Monde", m'a fait sursauter. L'auteur tentant de définir qui est de droite et qui de gauche prétendait que les uns disent "un noir", les autres "un black". Je me suis senti visé ayant toujours trouvé absurde d'euphémiser en remplaçant le mot français par un mot anglais signifiant exactement la même chose. Du reste l'expression "correcte" pour désigner les Noirs aux USA est afro-américain. Pourtant je veux bien admettre que désigner quelqu'un par la couleur de la peau est à la fois réducteur et... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 17:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 janvier 2014

Chez les heureux du monde : Jean Birnbaum vs Richard Millet

  Jean Birnbaum est un homme heureux. La carrière du fils de l'historien Pierre Birnbaum a été, en effet, fulgurante. A 23 ans France-culture, à 25 ans le "Monde", à 32 ans il est chargé des sciences humaines au "Monde des livres" dont il devient responsable 2 ans plus tard. Son bonheur ne s'arrête pas là. Chaque fois que sa femme "lui donne un fils" (mais oui, il écrit comme ça) il en avertit son lecteur qui ne pourra qu'admirer sa foi inébranlable en l'avenir et en lui-même. Alors, forcément, le spectacle des malheureux qui... [Lire la suite]
02 novembre 2013

Politiquement correct : ce qui les embête.

Donnons la parole à un de ses chantres : Jean Birnbaum, responsable du "Monde des livres" qui n'aime la littérature que si elle est frottée de sociologie et délivre un message politique. Il nous fait part de ses états d'âme à propos des insultes adressées à Taubira par des jeunes de la Manif pour tous qui l'ont comparée notamment à une guenon. En cela il a parfaitement raison, l'insulte était double, raciste et antiféministe et c'est ce dernier aspect qui est le plus insupportable : s'attaquer à une femme en... [Lire la suite]