14 avril 2018

Chabrol, cinéaste de la province

Qui voudra connaître la France profonde au temps du bon roi Pompidou devra revoir les films de Chabrol, notamment Le boucher (1970) et Les noces rouges (1973). Aucun cinéaste n'a mieux évoqué cette campagne et ces petites villes qui allaient devenir "périphériques" mais où on connaissait alors le calme bonheur de la province (on n'utilisait pas alors l'affreuse expression "en région") bouleversé parfois par la violence des passions. Le réalisateur choisit d'abord avec soin son décor : une petite ville pas trop pittoresque, "moyenne"... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 mars 2016

Un gros coup de nostalgie : l'Italie des années 60 et 70

L'autre jour sur l'autoroute une station-service AGIP  avec son chien à six pattes crachant le feu. Elles sont assez rares dans la région et elle a fait remonter en moi toute l'Italie des années 60 et 70. Je me souviens...   Que la marque d'essence d'AGIP à l'époque était "Supercortemaggiore" et son slogan "la potente benzina italiana". Amoureux de l'Italie que nous étions, nous la choisissions plutôt que ses concurrentes anglaises ou américaines.   Qu'à la frontière il fallait acheter des "coupons" qui... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 janvier 2015

Mes années "Charlie"

Ce fut d'abord Hara kiri  découvert en...disons au milieu des années 60. Quel choc et avec quelle impatience j'attendais le début de chaque mois ! A l'exception de Siné, trop politique et de Sempé trop sophistiqué, ils ont eu les meilleurs dessinateurs de l'époque : Fred et son "petit cirque" ("hmm"...), Reiser, Gébé et sa créature Berck, mélange d'Ubu et de golem qui broutait des roses, dormait dans des égouts et terrorisait les populations... Cabu déjà qui commençait à s'émanciper du Grand Duduche et Wolinski... [Lire la suite]
02 mai 2013

"Une jeunesse amoureuse" de François Caillat et le cinéma autobiographique

Le film de Caillat s'inscrit donc dans un genre dont le premier exemple que je me rappelle était Lettres d'amour en Somalie de Frédéric Mitterrand et qu'ont illustré des cinéastes souvent un peu marginaux : Dominique Cabrera, Alain Cavalier, Raymond Depardon, Romain Goupil (et même très marginaux : Joseph Morder...). Comme les livres ces films peuvent être soit un journal soit, comme ici, des mémoires, ce qui est beaucoup plus difficile à faire : on peut imaginer un cinéaste filmant tout ce qu'il fait ou se faisant filmer, mais... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,