20 juillet 2015

Ediles zélés et purificateurs, n'effacez pas les traces de notre passé !

Il paraît que Manuela Carmena, nouvelle maire de Madrid, veut rebaptiser 150 rues ou places de la capitale qui rappellent le franquisme : place du Caudillo ou "Arriba España", rue Mola ou Yagüe, avenue des Morts de la Division azul... On peut se demander jusqu'où ira son zèle épurateur : effacer Calvo Sotelo qui, après tout, fut une victime ou dynamiter la "Valle de los caidos". Cela me rend un peu triste. N'allez pas croire que je sois un franquiste impénitent et que j'attribue à la dictature un bilan globalement positif, mais... [Lire la suite]