01 novembre 2014

Lettre ouverte à celle qui n'a pas lu Modiano

   Ma chère Fleur (si je puis me permettre), Donc vous n'avez pas lu Modiano, et vous l'avouez, petite friponne, aggravant ainsi votre cas. Eh bien je vais vous faire un aveu qui nous place au même degré d'infamie : moi non plus. Ou peut-être si, il y a longtemps, et je ne me rappelle plus. Comme dirait en substance Chevillard, le livre s'est effacé dans les brouillards modianesques. Ce n'était peut-être pas le bon moment et de toute façon il y a des livres dans lesquels on n'entrera jamais, des auteurs, même... [Lire la suite]