28 octobre 2018

J-L Talon : "La marquesita", roman de moeurs espagnol.- coll. 10 18

Ah, le beau livre qui réjouira tous les amoureux de l'Espagne, et nous sommes nombreux ! L'histoire (qui est, d'ailleurs, plutôt une suite de tableaux) se passe à Madrid aux alentours de 1900 dans une Espagne qui vient de perdre presque toutes ses colonies mais n'a pas abandonné sa fierté ni sa recherche fiévreuse de l'amour et du plaisir. Autour de la "petite marquise", orpheline aussi belle que riche et sensuelle, gravitent une multitude de personnages de toutes sortes : toreros, chulos, filles et leurs entremetteuses, curés,... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 juin 2018

Abécédaire de mon Espagne et du Chemin

  Café : Les Espagnols sont un des derniers peuples qui boivent du café au lait. Aussi, quand je demande un café solo le matin, me regardent-ils avec un mélange d'étonnement et de commisération,regard que je leur renvoie le soir quand je commande un café après mon dîner et qu'ils me disent "solo ?"   Castille y Leon : Deux mots qu'on croit aussi inséparables que Roux et Combaluzier ou Wallis et Futuna. Eh bien non, on voit barbouillé çà et là le slogan "Leon solo". Malheureux pays qui finira par éclater...Espagnols,... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 juin 2016

Espagne, printemps 2016 : indépendantistes catalans, "hijos de puta"

Indépendantisme.- En Catalogne le drapeau catalan fleurit sur les balcons ou les toits des maisons, mais aussi de bâtiments publics, voire d'églises. En une semaine je n'ai vu qu'UN drapeau national. Honneur à ce provocateur, car on imagine la pression que doivent exercer sur la population des indépendantistes hystériques et menaçants. N'oublions pas que dans tout nationaliste il y a un fasciste qui sommeille. Des affiches réclament une école en catalan qui serait "plus juste". Plus juste, sinistres turlupins ! Pour les autochtones... [Lire la suite]
20 juillet 2015

Ediles zélés et purificateurs, n'effacez pas les traces de notre passé !

Il paraît que Manuela Carmena, nouvelle maire de Madrid, veut rebaptiser 150 rues ou places de la capitale qui rappellent le franquisme : place du Caudillo ou "Arriba España", rue Mola ou Yagüe, avenue des Morts de la Division azul... On peut se demander jusqu'où ira son zèle épurateur : effacer Calvo Sotelo qui, après tout, fut une victime ou dynamiter la "Valle de los caidos". Cela me rend un peu triste. N'allez pas croire que je sois un franquiste impénitent et que j'attribue à la dictature un bilan globalement positif, mais... [Lire la suite]
12 décembre 2014

Dure condition du cinéphile dans la capitale mondiale du cinéma

Vivre à Paris est un privilège pour qui aime le cinéma car aucune ville au monde n'offre une telle programmation, mais au prix de quelles tribulations ! Le mardi soir on lit dans le "Monde" la critique des films qui vont sortir mais il en manque toujours quelques-uns et on les découvre tous dans "Pariscope" le lendemain matin. 17 sorties cette semaine ! Une densité équivalente à celle des romans de la rentrée littéraire ! Et je ne parle pas là du programme de la cinémathèque et des différentes reprises ou festivals dans... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 17:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 juillet 2014

Coupe du monde : on connaît déjà le vainqueur

Le nationalisme, bien sûr, et ceux qui l'exploiteront cyniquement. "Il ne faut pas mélanger sport et politique", tu parles, il n'y a que ça, avec un gros paquet de fric et une pincée de dopage. Si tu n'arbores pas un maillot Fly Emirates ou Crédit agricole ce sera celui de ton pays (Benzema, ça sent si bon la France...) et là tu es censé porter tous les espoirs d'un peuple (Rassure-toi, nous sommes quelques-uns à nous en foutre, tu peux bien être une vraie passoire ou tirer chaque fois dans la barre ça nous ferait plutôt rigoler,... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 mai 2014

Dieu, Compostelle, l'Espagne et moi.

Comme  je m'apprête de nouveau à partir pour Compostelle, en empruntant cette fois la via de la Plata, de Séville à Santiago via Caceres et Salamanque (programme combien alléchant !), je tiens à rassurer mes amis qui se demandent si je ne vais pas finir par entrer dans les ordres. Mon seul guide est l'amour du vélo en solitaire et surtout de l' Espagne. Cela remonte à mes lectures d'enfant : le personnage du hidalgo pauvre et fier, le sens de l'honneur qu'on prêtait abondamment aux Espagnols, leur héroïsme pendant... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mai 2013

Cotonet fait le jacquet et raconte l'Espagne

Alors la Crise ? Tous ces panneaux "à vendre" ou "à louer" sur les maisons ou les immeubles ? Oui, mais on se dit que les Espagnols ne l'ont pas volé puisqu'ils avaient choisi de vivre dans des bâtiments aussi moches. On a aussi dans dans les villages et les petites villes une impression de vide et d'inactivité. Il paraît pourtant que l'économie est repartie, nous taillant même des croupières (ce qui n'est pas trop difficile), c'est à n'y rien comprendre ! A moins que cela ne concerne ni la Cantabrie, ni les Asturies, ni la Galice.... [Lire la suite]
23 décembre 2012

Gérard Mortier ou "Touchez pas à mon grisbi!"

Parce qu'il est "interviewé dans "Le Monde" et bien que je ne connaisse pas grand chose à l'opéra, ça tombe sur lui. De toute façon il est parfaitement représentatif des directeurs de grandes institutions culturelles, opéras, théâtres, orchestres, qui pensent que tout leur est dû : salaires mirobolants, résidences somptueuses et surtout grasses subventions qui permettront à leur génie de s'exprimer. Qu'un pays qui connaît de graves difficultés économiques essaie de s'en sortir en réduisant ses dépenses, monsieur Mortier ne le supporte... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,