03 juin 2017

Décroissez et ne vous multipliez pas

Le monde ne bruit ce matin que de la décision prise par Trump de dénoncer les accords de Paris avec un égoïsme cynique. La condamnation est quasi générale : je n'ai encore trouvé personne pour le défendre sur la presse en ligne et les réseaux sociaux. Ah si, un sénateur républicain du Michigan qui a déclaré que si la catastrophe annoncée arrive, Dieu interviendra personnellement pour nous sauver. Tant de sottise laisse pantois mais il n'est pas sûr que l'argument ne porte pas aux USA auprès d'une population peu cultivée et ayant une... [Lire la suite]

23 mai 2017

"Et le gouvernement, vous en pensez quoi du gouvernement ?"

Quelques impressions, sans plus. On jugera sur pièce après les fameux 100 jours qui donnent lieu à un premier bilan (les journalistes sont gens pressés). Du reste on n'est même pas sûr qu'on n'en aura pas un autre le mois prochain malgré les vents favorables qui poussent notre jeune pilote.  A tout seigneur tout honneur, nous avons donc touché un premier ministre énarque, barbu et boxeur. Voilà une figure un peu originale, à part l'ENA bien sûr. La barbe, on n'en avait pas vu depuis longtemps, mais ce n'est pas une belle barbe... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 avril 2017

Miettes électorales : les castors se mobilisent et autres billevesées...

Cette campagne fertile en surprises se termine sur une dernière surprise : ce qui était prévu de longue date est advenu, Marine Le Pen et Macron sont vainqueurs. Comme il fallait s'y attendre la belliqueuse troupe des castors s'est rassemblée pour "faire barrage à", mais avec d'étranges défections et des ralliements plus étranges encore. La Droite quasi unanime l'a fait, et en particulier Fillon qui trahissait ainsi son discours sur notre identité et notre culture au Puy-en-Velay. Soutenir celui qui a déclaré qu'il n'y avait pas de... [Lire la suite]
12 janvier 2017

Politique et showbiz : de Coluche à Meryl Streep

Le dernier épisode en date de la collusion entre deux mondes qu'on préférerait séparés est le discours de Meryl Streep à la cérémonie des Golden globes où elle s'en prend à Donald Trump sans le nommer. Ce discours, dont il faut bien dire qu'il était un peu gnangnan et téléramesque (les étrangers, les handicapés...) a déclenché l'ire des trumpistes français, un mélange d'anticonformistes, de contempteurs des élites chez nous et ailleurs (la pauvre Meryl s'est retrouvée rhabillée en jeune fille de bonne famille de Nouvelle-Angleterre... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 17:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 décembre 2016

Votons Peillon, nom de nom !

Ce titre qui sonne comme un slogan, je l'offre à Peillon pour qu'il aille au canon et vole d'urne en urne jusqu'au faîte de l'Elysée. Car Peillon est mon candidat et plaise aux dieux qu'il reçoive bientôt les lauriers de la victoire ! Oh, ce n'est pas le philosophe qui m'a séduit, la lecture de ses premières interviews n'a pas dévoilé des himalayas de pensée ni des concepts profonds comme l'abîme, la langue de bois au contraire y régnait et il sonnait comme un tonneau vide. Je n'ai pas été sensible non plus à son charisme ni au charme... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 décembre 2016

La Gauche et l'Interruption Volontaire d'Opinion

Commençons par nous justifier car le sujet est sensible et on a vite fait de vous coller sur le râble des opinions que vous n'avez pas. Le droit à l'IVG est une conquête sur laquelle il n'est pas question une seconde de revenir. Qu'on se souvienne de toutes les vies brisées : filles trop jeunes obligées de quitter l'école et promises à un avenir sinistre, épouses épuisées par les maternités, mutilations et morts dues à la maladresse de faiseuses d'anges...Intolérable ! Évidemment l'avortement ne devrait être qu'un dernier recours... [Lire la suite]

25 novembre 2016

Un peu de Fillon bashing pour ceux qui voudraient voter au second tour des primaires

 Les fermiers de Fillon - car il possède des centaines d'hectares - lui disent "Bonjour, monsieur not' maître" en soulevant leur casquette.   Fillon a mis ses enfants à l'école libre.   "Ami, entends-tu le chat-huant qui ulule sur nos plaines ?" : c'est Fillon traînant après lui les débris de la Grande armée catholique et royale.   Fillon va à la messe tous les dimanches et communie aux grandes fêtes.   Le KGB tient Fillon avec des photos compromettantes. Vous voulez que je vous fasse un dessin ?  ... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 16:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
09 novembre 2016

Sarkozy aux musulmans : "Vivez votre foi avec des frites"

Quel génie politique ! C'est tout bonnement Nico le finaud. La République était devant un problème qui semblait insurmontable et l'ébranlait jusque dans ses fondements : les repas de substitution à la cantine. Fallait-il, campant sur des positions farouchement laïques, au nom de l'unité et de l'indivisibilité, les refuser au risque de déchirer le vivre ensemble proclamé par les meilleurs esprits ? Ou devait-on au contraire les accepter et se voir traité de foie jaune, de remplaciste, de communautariste fieffé ? Le dilemme était... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 octobre 2016

Pépère devant la Haute Cour ou le mauvais fils puni

Mais qu'arrive-t-il donc à Pépère, basculerait-il du ridicule dans le tragique et la lourde menace du Tribunal suprême de la République pèserait-elle sur lui ? Il aurait - horribile dictu - trahi des secrets diplomatiques et militaires devant des journalistes trop bavards. Va-t-on le traîner en Haute Cour, boudiné dans son petit costume, ayant perdu son éternel sourire de ravi de village mais gardé ses joues pendantes, portant dans sa petite serviette d'écolier les documents pour sa défense ? Verra-t-on à ses côtés le fidèle Jouyet... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 10:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 août 2016

Kermiche partout, justice nulle part...

Un vieux prêtre égorgé à l'autel dans une banlieue rouge, peut-être fera-t-on un jour de cette mort à la Thomas Beckett un polar bernanosien ou une tragédie, mais il s'y mêle pour l'instant beaucoup de comique et d'incongruité pas toujours du meilleur aloi. L'évènement a, comme il fallait s'y attendre, fait pleuvoir les twitts : 90% de banalités (r.i.p., le saint homme, que Dieu le reçoive en son paradis, c'est à sa famille que je pense d'abord, l'Islam ce n'est pas ça...) et 10% d'ignominie. Dans cette catégorie se sont... [Lire la suite]