08 avril 2018

Le slogan du cheminot :"Privilégié, moi ? Jamais !"

Jadis la Poste s'appelait les PTT (je précise pour les jeunes : poste, télégraphe, téléphone) que les mauvais esprits feignaient de prendre pour l'acronyme de "Petits Travailleurs Tranquilles". A la campagne on entendait souvent "le fils Untel trouvait la terre trop basse, il est entré aux chemins de fer" et d'une façon générale de tous les fonctionnaires on disait :"Les manches d'outils ne leur feront pas mal aux mains". Il y avait un mélange de mépris pour ceux qui ne travaillaient pas de leurs bras (ce qui était quand-même parfois... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 08:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 mars 2018

Salisbury, nid d'espions

          Un espion sur un banc          Dans la ville de Salisbury          Un despote pas content           Dans la sainte Russie                 Couic Ce mauvais limerick pour évoquer l'affaire Skripal, cet ex-espion russe victime, avec sa fille pour faire bonne mesure, d'une tentative d'empoisonnement dans une petite ville pittoresque du Wiltshire (ne se croirait-on pas dans... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 février 2018

Souvenirs de lycée ou J-M Blanquer a raison

C'était en des temps lointains, avant 1968, et je découvrais grâce à mon correspondant anglais l'organisation des études dans les grammar schools. A partir de la 1ère (peut-être même de la 2de) le nombre des matières étudiées diminuait, chaque élève choisissant celles qui l'intéressaient le plus. Si ma mémoire est bonne il se retrouvait en terminale avec 4 subjects répartis probablement en majors et minors, peu ou prou le projet de notre ministre. Comme je l'enviais ! J'aurais aimé ne faire que du français, des langues anciennes et de... [Lire la suite]
19 décembre 2017

L'impromptu de Chambord

Méluche est notre Caton, ce vieux Romain, censeur à la sévérité proverbiale qui fit exclure des nobles du sénat, édicta des lois somptuaires et défendit farouchement les valeurs traditionnelles de la république romaine. Il est tellement républicain, a-t-il écrit, que tout ce qui touche au symbole royaliste [l'] exaspère. N'est-ce pas magnifique de voir au début du 21ème siècle un homme qui se définit comme républicain par opposition aux royalistes ? On croyait que ces derniers faisaient depuis des générations partie de notre... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 décembre 2017

Génération Hamon, ça vous fait rêver, vous ?

Si j'avais un conseil à donner au Front national, ce serait de ne pas changer de nom, les tentatives des autres partis dans ce sens ont été pour la plupart calamiteuses. Prenons l'exemple de la Droite. Chirac avait trouvé un nom qui faisait sens pour les héritiers de l'UNR (et de l'UDT, il y en a qui se souviennent de l'UDT ?), même si on pourrait le chicaner un peu sur "rassemblement" qui fait un peu militaire et autoritaire. En tout cas ça sonnait bien, en écho avec les partis-pères. Patatras! il a fallu qu'il change le nom en 2002... [Lire la suite]
28 novembre 2017

Vive "l'infâme Malthus" !

Dans son Dictionnaire des idées reçues, à l'article Malthus, Flaubert, célibataire endurci et assez mélancolique pour ne pas désirer de progéniture, se contente de noter cette scie des honnêtes gens de son temps : "l'infâme Malthus". Visiblement le discrédit dans lequel est tombé le génial pasteur perdure à notre époque moderne, fille du progrès. A peine 15 000 scientifiques eurent-ils signé une pétition en faveur d'un contrôle démographique mondial pour diminuer le réchauffement climatique que les antimalthusiens de choc sont montés... [Lire la suite]

08 octobre 2017

Un pignouf à l'Elysée ?

Les journalistes, avec leur goût pour la "petite phrase", ne pouvaient pas rater celle-ci, prononcée à Egletons au coeur du coeur de la France périphérique : "Il y en a certains, au lieu de foutre le bordel, ils feraient mieux de regarder s'il n'y a pas des postes là-bas". Et les internautes d'embrayer et de s'indigner avec un bel ensemble et un peu d'hypocrisie. Alimentée par la maladresse de deux de ses conseillers en com' (la com, l'escroquerie du siècle), la chose a pris des proportions insensées. Il semble que ce qui les a... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 août 2017

Manu de Marseille et la môme Bibi

Quel splendide coup de pub que ces vacances à Marseille ! Vous y auriez pensé, vous, à visiter la cité phocéenne au milieu des tas d'ordures et des rafales de kalach ? Autant aller à Romorantin ou à Epinal, c'est moins pittoresque mais plus sûr. Il faut dire que les vacances d'un président de la république le mettent toujours devant un choix délicat. A-t-on assez reproché à Sarkozy les siennes en Nouvelle-Angleterre juste après son élection ! Pour peu on l'aurait qualifié de traître à la patrie. Alors, la France ? Le fort de Brégançon... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 juillet 2017

Bibi, Trump, Villiers : Jupiter descend de l'Olympe

  Son ire n' a pas été vraiment jupitérienne, plutôt une petite colère d'enfant gâté qui veut diriger les jeux et ne supporte pas la mise en question de sa royauté. Non seulement le chef d'état-major des armées lui mettait le nez dans ses contradictions : diminuer les crédits de la Défense quand on clame à tout va qu'on fera tout pour la sécurité des Français, quand on descend les Champs-élysées en command car, fier comme Artaban, pour flatter le militaire, quand on sait très bien que la France, engagée sur de nombreux fronts,... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 21:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 juillet 2017

Une semaine avec Edouard Philippe dit "le n'Havrais"

Heureuse semaine dernière passée au fin fond de la Bretagne à l'abri des médias ! J'ai ainsi échappé au discours solennel devant le Congrès du Chef et à l'exposé de son programme qu'a fait le sous-chef devant les députés . Échappé, pas tout-à-fait, j'ai attrapé quelques bribes d'informations sur la radio de la voiture et les journaux qui traînaient sur les comptoirs. Cette semaine fut incontestablement celle du n'Havrais (j'explique et rends hommage en même temps à un de mes amis Facebook qui ne l'appelle plus qu'ainsi depuis qu'un... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 11:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,