29 août 2017

Chronique du village : la fin des vacances

Ça y est : ils sont partis. Les plus prudents, la veille, pour éviter un samedi noir, créant ainsi un vendredi rouge. Plus de queue chez le boucher ou le poissonnier dont la marchandise avait fini par atteindre des prix parisiens. Après un énième "incident client" la boulangère a fait un petit nervous breakdown. Tous comptent leurs sous en déplorant que la fréquentation de la station soit en baisse. S'ils s'imaginent que je vais les plaindre... D'ailleurs les troupes de septembre sont en marche et établissent déjà des avant-postes.... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 août 2017

Manu de Marseille et la môme Bibi

Quel splendide coup de pub que ces vacances à Marseille ! Vous y auriez pensé, vous, à visiter la cité phocéenne au milieu des tas d'ordures et des rafales de kalach ? Autant aller à Romorantin ou à Epinal, c'est moins pittoresque mais plus sûr. Il faut dire que les vacances d'un président de la république le mettent toujours devant un choix délicat. A-t-on assez reproché à Sarkozy les siennes en Nouvelle-Angleterre juste après son élection ! Pour peu on l'aurait qualifié de traître à la patrie. Alors, la France ? Le fort de Brégançon... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 août 2017

Sibeth Ndiaye : yeah, la meuf she is carbonisée

Faisons l'hypothèse que Sibeth Ndiaye a bien envoyé le twit qui a fait scandale, puis étayons cette hypothèse. La dame a déjà déclaré qu'elle mentirait s'il le fallait pour protéger son patron, nous supposerons qu'elle le ferait aussi pour sauver sa peau. D'autre part on imagine mal que le Canard qui est quand-même un journal de gauche s'exposerait à des accusations de racisme en inventant le texte de ce twit ou en ne vérifiant pas ses sources. Sibeth Ndiaye, donc, conseillère en communication de Macron, envoie ce texte à un... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 août 2017

Jeanne Moreau est morte. -Ah bon ?

Cracher sur un cadavre n'est pas mon genre, mais enfin je suis suprêmement agacé par la diffusion massive du "Tourbillon", de "J'ai la mémoire qui flanche" ou de séquences de Jules et Jim ou de Ascenseur pour l'échafaud sur les réseaux sociaux. Jeanne Moreau, la grand-mère du cinéma français, est morte et ça m'émeut à peu près autant que si c'était Yolande. Qui pis est je ne l'aimais pas beaucoup et je me permets de reproduire la phrase d'une de mes "amies" Facebook qui résume assez bien mon état d'âme : "Je n'ai jamais pu la... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juillet 2017

Macron : "Cedant arma togae". Villiers :"M...."

Les réactions à la démission du général de Villiers, notamment sur les réseaux sociaux, permettent de mesurer l'évolution des mentalités à propos de l'armée en quelques décennies. Si, peu de temps après la fin des guerres coloniales, un chef d'état-major des armées avait démissionné, il aurait provoqué une véritable bronca, et pas seulement à gauche. L'armée n'avait alors plus guère de soutiens que les débris d'une extrême-droite en capilotade et quelques "fana mili". Traumatisés par le putsch, pourtant raté, de 1961 (celui de 58... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 11:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 juillet 2017

Bibi, Trump, Villiers : Jupiter descend de l'Olympe

  Son ire n' a pas été vraiment jupitérienne, plutôt une petite colère d'enfant gâté qui veut diriger les jeux et ne supporte pas la mise en question de sa royauté. Non seulement le chef d'état-major des armées lui mettait le nez dans ses contradictions : diminuer les crédits de la Défense quand on clame à tout va qu'on fera tout pour la sécurité des Français, quand on descend les Champs-élysées en command car, fier comme Artaban, pour flatter le militaire, quand on sait très bien que la France, engagée sur de nombreux fronts,... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 21:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 juillet 2017

Une semaine avec Edouard Philippe dit "le n'Havrais"

Heureuse semaine dernière passée au fin fond de la Bretagne à l'abri des médias ! J'ai ainsi échappé au discours solennel devant le Congrès du Chef et à l'exposé de son programme qu'a fait le sous-chef devant les députés . Échappé, pas tout-à-fait, j'ai attrapé quelques bribes d'informations sur la radio de la voiture et les journaux qui traînaient sur les comptoirs. Cette semaine fut incontestablement celle du n'Havrais (j'explique et rends hommage en même temps à un de mes amis Facebook qui ne l'appelle plus qu'ainsi depuis qu'un... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 11:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juin 2017

Prom'nons nous rue Pajol pendant que le loup n'y est pas (Marizibill 2)

                                                             A Marlène S. qui fut pierreuse  tout un soir     Dans les bas-quartiers, rue Pajol   Elle allait et venait un soir   Offerte à tous, belle cagole,   Et allumait sur les trottoirs   Les gars lubriques, oh, quelle folle !     Et collaient à la belle caille   Un... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2017

Entendez-vous dans nos campagnes l'accent "Nique-ta-mère" ?

J'ai vu hier un des films sélectionnés à la Semaine de la Critique à Cannes : Petit paysan de Hubert Charuel. Il ne restera probablement pas dans les annales des rares films français consacrés au monde paysan, non qu'il soit sans qualités, mais il manque fâcheusement de point de vue. Le réalisateur hésite entre le film réaliste, l'étude d'un cas psychologique, celui du héros anxieux et perfectionniste, et un cinéma de dénonciation, mais rien n'est vraiment mené au bout. Il évoque le mal-être des petits éleveurs aux revenus fluctuants... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 juin 2017

Décroissez et ne vous multipliez pas

Le monde ne bruit ce matin que de la décision prise par Trump de dénoncer les accords de Paris avec un égoïsme cynique. La condamnation est quasi générale : je n'ai encore trouvé personne pour le défendre sur la presse en ligne et les réseaux sociaux. Ah si, un sénateur républicain du Michigan qui a déclaré que si la catastrophe annoncée arrive, Dieu interviendra personnellement pour nous sauver. Tant de sottise laisse pantois mais il n'est pas sûr que l'argument ne porte pas aux USA auprès d'une population peu cultivée et ayant une... [Lire la suite]