11 mars 2018

Petits métiers disparus, mais où sont les neiges d'antan...

  En relisant L'apprenti de Raymond Guérin (Gallimard, "L'imaginaire") je tombe sur une description de la foule parisienne dans les années 20 où apparaissent des hommes-sandwichs. J'avais oublié ces figures pittoresques que, dans les années 50, on voyait encore arpenter les deux rues commerçantes de ma ville natale. Du coup sont remontés à ma mémoire tous les petits métiers disparus des années 50-60. A la veille de ses 70 ans, un homme se penche sur son passé...   L'homme-sandwich. Affiche devant, affiche derrière,... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 mars 2018

Un nouveau journal de mode : "Le Monde magazine"

Triste destin que celui du "Monde magazine", complètement tombé entre les griffes des modeux, ces pseudo-artistes prétentiards au service des femmes du Golfe et des parvenues chinoises. Sous prétexte de fashion week, (mais, bon dieu, que fait donc le Haut Comité de la Langue Française?), nous avons droit à un numéro de 200 pages dont 130 sont intégralement consacrées à la mode, 10 pages de texte et le reste en photos de mannequins et d'accessoires (ajoutons les 4 pages de couverture. Sur la première une femme, assise, ouvre largement... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 mars 2018

"Chiens perdus sans collier" 2018

  Je ne sais si beaucoup de personnes se rappellent le roman de Gilbert Cesbron sur le traitement de l'enfance délinquante qui connut un succès phénoménal dans les années 50 et fut porté à l'écran. Or, étrange coïncidence, 3 films sur ce thème sortent ou vont sortir actuellement : Les garçons sauvages, La fête est finie et La prière. Je m'empresse de dire que je n'ai vu d'eux que leur bande-annonce, mais c'est suffisant pour avoir envie d'aller voir l'un d'eux et pour avoir une petite idée de tous. Deux d'entre eux traitent de... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 février 2018

Souvenirs de lycée ou J-M Blanquer a raison

C'était en des temps lointains, avant 1968, et je découvrais grâce à mon correspondant anglais l'organisation des études dans les grammar schools. A partir de la 1ère (peut-être même de la 2de) le nombre des matières étudiées diminuait, chaque élève choisissant celles qui l'intéressaient le plus. Si ma mémoire est bonne il se retrouvait en terminale avec 4 subjects répartis probablement en majors et minors, peu ou prou le projet de notre ministre. Comme je l'enviais ! J'aurais aimé ne faire que du français, des langues anciennes et de... [Lire la suite]
03 février 2018

Ma période "chanteuses Rive gauche"

                                     J'assistais hier à un spectacle de cabaret où l'un des artistes a interprété un extrait du "Condamné à mort" de Genet en précisant que la musique était d'Hélène Martin. Hélène Martin ! Je crois bien que je l'avais oubliée, et pourtant un de mes camarades d'études me passait souvent (vivant chez ses parents, il bénéficiait de son électrophone) le disque où elle chantait intégralement le poème en question.... [Lire la suite]
28 janvier 2018

Jeff Koons : "J'vous ai apporté des tulipes"...

Ah, ce bouquet de tulipes, quelle tempête dans le marigot ! L'artiste-plasticien Jeff Koons, dont la cote prouve sans équivoque le génie, veut donc offrir à Paris une oeuvre en signe de solidarité et en  hommage à sa résilience après les attentats de novembre 2015. Enfin, "offrir", entendons-nous : étant donné les dimensions de l'oeuvre et les problèmes d'installation qu'elle pose, elle coûtera la bagatelle de 3 500 000 euros ("l'idée" est gratuite, merci Jeff !). Calmez-vous : le mécénat privé prendra en charge cette somme. Tout... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 janvier 2018

Et maintenant Bocuse...France, ton patrimoine fout le camp !

Le sort nous a cruellement frappés ces derniers temps. Ce fut d'abord Jeanne Moreau, la grand-mère du cinéma français, et nous eûmes droit au "Tourbillon" à ras les oreilles, puis Danielle Darrieux, idole des années 40-50 passa l'arme à gauche, gagnant grâce à son âge vénérable et malgré ses films oubliés le titre envié de "grande dame du cinéma" (en Angleterre on l'eût anoblie). Enfin, coup sur coup, la même funeste semaine, Jean d'Ormesson qui avait de si beaux yeux bleus, une propension insolente au bonheur, et beaucoup de succès... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 14:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 janvier 2018

Vivre à 100 à l'heure, c'est fini

Donc notre premier ministre, préposé aux petites choses, affrontant comme sur un ring l'impopularité de la mesure, l'a décidé : nous ne roulerons pas à plus de 80 km/h sur les petites routes. Évidemment ça fait grogner les gueux de la France périphérique dont la réflexion ne va pas plus loin que le bout de leur nez d'alcoolique. On a beau leur démontrer par a plus b qu'ils ne perdront que quelques minutes pour faire les 50 km qui les séparent de leur domicile ou de leurs clients, ils font une montagne de devoir se lever plus tôt comme... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 janvier 2018

"A Champigny et ailleurs, tout le monde déteste la police"...

Ce qui s'est passé la nuit de la Saint-Sylvestre à Champigny semblait presque un cas d'école : un bande de jeunes de la "diversité" essaie de s'introduire dans une soirée privée qu'on imagine dans un premier temps réservée aux "Blancs", le ton monte et les organisateurs font appel à la police; les jeunes, frustrés et se croyant victimes du racisme, s'en prennent aux policiers et en lynchent deux avant de s'enfuir et de poster sur Internet la scène. Aussitôt les réseaux sociaux s'enflamment et réclament pour ces sauvageons les peines... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 20:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 décembre 2017

Parlez-moi d'amour...

Finissons l'année en beauté et en parlant d'amour. Depuis quelques années j'entendais sans broncher ce mot devenu à la mode, et puis il y a eu une fois de trop ou un contexte qui le rendait encore plus grotesque, et j'ai enfin pris pleinement conscience que le mot "amoureux" pour désigner l'élément masculin d'un couple non marié (ou pacsé : ils sont de la même farine) était d'un ridicule achevé. Appeler son partenaire "mon amoureux", c'est bêta, c'est mièvre; on pense à l'amoureux transi, au personnage de la chanson de Brel "Les... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 15:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,