12 janvier 2018

Vivre à 100 à l'heure, c'est fini

Donc notre premier ministre, préposé aux petites choses, affrontant comme sur un ring l'impopularité de la mesure, l'a décidé : nous ne roulerons pas à plus de 80 km/h sur les petites routes. Évidemment ça fait grogner les gueux de la France périphérique dont la réflexion ne va pas plus loin que le bout de leur nez d'alcoolique. On a beau leur démontrer par a plus b qu'ils ne perdront que quelques minutes pour faire les 50 km qui les séparent de leur domicile ou de leurs clients, ils font une montagne de devoir se lever plus tôt comme... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 janvier 2018

"A Champigny et ailleurs, tout le monde déteste la police"...

Ce qui s'est passé la nuit de la Saint-Sylvestre à Champigny semblait presque un cas d'école : un bande de jeunes de la "diversité" essaie de s'introduire dans une soirée privée qu'on imagine dans un premier temps réservée aux "Blancs", le ton monte et les organisateurs font appel à la police; les jeunes, frustrés et se croyant victimes du racisme, s'en prennent aux policiers et en lynchent deux avant de s'enfuir et de poster sur Internet la scène. Aussitôt les réseaux sociaux s'enflamment et réclament pour ces sauvageons les peines... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 20:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 décembre 2017

Parlez-moi d'amour...

Finissons l'année en beauté et en parlant d'amour. Depuis quelques années j'entendais sans broncher ce mot devenu à la mode, et puis il y a eu une fois de trop ou un contexte qui le rendait encore plus grotesque, et j'ai enfin pris pleinement conscience que le mot "amoureux" pour désigner l'élément masculin d'un couple non marié (ou pacsé : ils sont de la même farine) était d'un ridicule achevé. Appeler son partenaire "mon amoureux", c'est bêta, c'est mièvre; on pense à l'amoureux transi, au personnage de la chanson de Brel "Les... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 15:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 décembre 2017

L'assassinat du sapin de Noël

Ce sont les Anglo-saxons qui ont commencé, eux que nous suivons comme les Hébreux Moïse. Depuis des années, dans les société multiculturelles et communautaristes des États-unis (et de son satellite canadien), et de la Grande-Bretagne, les entreprises d'abord, puis les commerçants par appât du gain, on fait disparaître le "Joyeux Noël" traditionnel pour le remplacer par un fade et vague "Joyeuses fêtes". Il s'agissait, bien sûr, de ne pas choquer les croyances religieuses des communautés non-chrétiennes, puisqu'il est bien entendu... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 14:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 décembre 2017

L'impromptu de Chambord

Méluche est notre Caton, ce vieux Romain, censeur à la sévérité proverbiale qui fit exclure des nobles du sénat, édicta des lois somptuaires et défendit farouchement les valeurs traditionnelles de la république romaine. Il est tellement républicain, a-t-il écrit, que tout ce qui touche au symbole royaliste [l'] exaspère. N'est-ce pas magnifique de voir au début du 21ème siècle un homme qui se définit comme républicain par opposition aux royalistes ? On croyait que ces derniers faisaient depuis des générations partie de notre... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 décembre 2017

Johnny d'Ormesson est mort : RIP(style Fb)

Bon, je ne suis pas le premier à l'avoir faite, mais avouez que c'est une sacrée coïncidence que calanchent pour ainsi dire ensemble l'idole des vieux et celle des jeunes. Enfin, des jeunes, n'exagérons pas, les fans de Johnny sont sexagénaires; quant à d'Ormesson, on nous a fait avec lui le coup de "l'éternel jeune homme" et on peut imaginer que ses yeux bleus et ses rides avunculaires aient pu faire rêver de sages jeunes filles. L'enfant bâtard et celui qui est né avec une cuillère d'argent dans la bouche réunis par le Destin : un... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 16:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 décembre 2017

Génération Hamon, ça vous fait rêver, vous ?

Si j'avais un conseil à donner au Front national, ce serait de ne pas changer de nom, les tentatives des autres partis dans ce sens ont été pour la plupart calamiteuses. Prenons l'exemple de la Droite. Chirac avait trouvé un nom qui faisait sens pour les héritiers de l'UNR (et de l'UDT, il y en a qui se souviennent de l'UDT ?), même si on pourrait le chicaner un peu sur "rassemblement" qui fait un peu militaire et autoritaire. En tout cas ça sonnait bien, en écho avec les partis-pères. Patatras! il a fallu qu'il change le nom en 2002... [Lire la suite]
28 novembre 2017

Vive "l'infâme Malthus" !

Dans son Dictionnaire des idées reçues, à l'article Malthus, Flaubert, célibataire endurci et assez mélancolique pour ne pas désirer de progéniture, se contente de noter cette scie des honnêtes gens de son temps : "l'infâme Malthus". Visiblement le discrédit dans lequel est tombé le génial pasteur perdure à notre époque moderne, fille du progrès. A peine 15 000 scientifiques eurent-ils signé une pétition en faveur d'un contrôle démographique mondial pour diminuer le réchauffement climatique que les antimalthusiens de choc sont montés... [Lire la suite]
20 novembre 2017

Weinstein, Buzyn : sale temps pour le cinéma

Jusqu'à maintenant le cinéma français avait été peu touché par l'affaire Weinstein. Certes il y avait eu la reculade de la Cinémathèque qui a annulé sous la pression des féministes le festival J-C Brisseau (voir blog précédent) mais on comptait plutôt les points chez les Américains. Là-bas les dénonciations se multipliaient dans le pire style maccarthyste et quelques acteurs illustres et blanchis sous le harnais s'ajoutaient à la liste des porcs immondes, ne perdant pour l'instant que leur honneur. Ce qui n'est pas le cas du... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 novembre 2017

La Cinémathèque capitule en rase campagne

La bataille avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices. Alors que la forteresse de Gehry était assaillie par un commando de femmes énervées qui voulaient interdire de parole le cinéaste Polanski et faire annuler l'hommage qui lui était rendu, pendant que les forces de l'ordre contenaient ces militantes ivres de vengeance, la direction de la Cinémathèque publiait un communiqué qui retentit comme un coup de trompette et le cinéaste put s'exprimer devant une salle pleine, toute à sa dévotion : "Fidèle à ses valeurs et à sa... [Lire la suite]