11 mars 2018

Petits métiers disparus, mais où sont les neiges d'antan...

  En relisant L'apprenti de Raymond Guérin (Gallimard, "L'imaginaire") je tombe sur une description de la foule parisienne dans les années 20 où apparaissent des hommes-sandwichs. J'avais oublié ces figures pittoresques que, dans les années 50, on voyait encore arpenter les deux rues commerçantes de ma ville natale. Du coup sont remontés à ma mémoire tous les petits métiers disparus des années 50-60. A la veille de ses 70 ans, un homme se penche sur son passé...   L'homme-sandwich. Affiche devant, affiche derrière,... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 avril 2017

Comment reconnaître un vieux croûton dans notre société

Il dit encore "passages cloutés" pour  "passages protégés". Il s'étonne qu'il n'y ait plus de "Félix Potin" dans Paris ni de "Dames de France" en province (à ce propos, il abomine l'expression "en région"). S'il exprime un sentiment d'admiration, il n'emploie pas le mot cool mais sensass et il ne faudrait pas beaucoup le pousser pour qu'il dît formid' Il s'indigne qu'un journaliste qui fait allusion à l'OAS dans un article se croie obligé de préciser de quoi il s'agissait. Mai 68 lui paraît hier alors qu'un... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 décembre 2016

Mes bonnes résolutions pour 2017

  Je n'appellerai plus Edwy Plenel "le moustachu lugubre" ni ne le traiterai d'idiot utile. Je dirai : "le talentueux essayiste" ou "le redoutable polémiste".   Je ne relèverai plus les fautes d'orthographe des internautes ni les fautes de français des journalistes de France-cul. A vouloir blanchir la peau d'un nègre...   Je ne confondrai plus l'islamisme et l'Islam, religion de paix et d'amour.   Je cesserai de murmurer entre mes dents (on ne saurait être trop prudent avec les époux ou les grands frères)... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mars 2016

Un gros coup de nostalgie : l'Italie des années 60 et 70

L'autre jour sur l'autoroute une station-service AGIP  avec son chien à six pattes crachant le feu. Elles sont assez rares dans la région et elle a fait remonter en moi toute l'Italie des années 60 et 70. Je me souviens...   Que la marque d'essence d'AGIP à l'époque était "Supercortemaggiore" et son slogan "la potente benzina italiana". Amoureux de l'Italie que nous étions, nous la choisissions plutôt que ses concurrentes anglaises ou américaines.   Qu'à la frontière il fallait acheter des "coupons" qui... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 février 2016

Cotonet a le blues

Je ne parlerai : NI des nénuphars qui ont perdu leur noble ph pour un banal f ( faudra-t-il aussi écrire ninféas ? ), ni les accents circonflexes envolés tels des hirondelles en automne pour des cieux plus cléments, et tant pis si on ne distingue plus les 3èmes personnes du présent du passé simple de celles du subjonctif imparfait, de toute façon plus personne ne les emploie. NI de la déchéance de nationalité et de ce qui l'accompagne. Plus d'un mois qu'on nous bassine avec ce débat né de la manoeuvre maladroite d'un politicard qui... [Lire la suite]
04 mai 2014

Dieu, Compostelle, l'Espagne et moi.

Comme  je m'apprête de nouveau à partir pour Compostelle, en empruntant cette fois la via de la Plata, de Séville à Santiago via Caceres et Salamanque (programme combien alléchant !), je tiens à rassurer mes amis qui se demandent si je ne vais pas finir par entrer dans les ordres. Mon seul guide est l'amour du vélo en solitaire et surtout de l' Espagne. Cela remonte à mes lectures d'enfant : le personnage du hidalgo pauvre et fier, le sens de l'honneur qu'on prêtait abondamment aux Espagnols, leur héroïsme pendant... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 novembre 2013

Doris Lessing, Lawrence Durrel, Thomas Mann : conseils de lecture

La mort récente de Doris Lessing m'a rappelé qu'au tournant des années 70 trois amis m'avaient respectivement recommandé la lecture du Carnet d'or, du Quatuor d'Alexandrie et de La montagne magique. (Tu peux t'arrêter lecteur, je raconte un épisode banal de ma vie même s'il m'a donné beaucoup d'agrément). Des conseils de lectures à un ami, rien que de très banal direz-vous, mais ces trois romans sont restés liés dans ma mémoire parce qu'ils m'ont enthousiasmé (même si, comme je le dirai, mon sentiment a pu varier à leur égard) et... [Lire la suite]
11 novembre 2013

11 novembre au village

Pendant toute mon enfance, dans les années 50, j'ai assisté à la cérémonie du 11 novembre. Elle se déroulait autour du monument aux morts de la commune, face au bâtiment qui réunissait la poste (à cette époque il y avait un receveur à plein temps) et la mairie, au bas du jardin public que venait de créer un maire ambitieux voulant donner un peu de lustre au village. Ce monument était modeste : pas de poilu brandissant un fusil et courant sus à l'ennemi ou au contraire frappé d'un coup mortel s'offrant comme une victime sur l'autel de... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 08:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 janvier 2013

Souvenirs obscurs d'un pensionnaire : l'année 1963

La commémoration du traité franco-allemand de 1963 fait remonter les souvenirs de cette année là. Voici ce qui surnage : je me suis interdit de consulter une chronologie, il se peut que j'ai déplacé l'un ou l'autre évènement.   Du traité lui-même je ne me rappelle qu'un dessin dans le Canard enchaîné, de Moisan probablement.Il représentait deux chevaliers du Moyen-âge spectraux avec les traits d'Adenauer et de De Gaulle et avait pour légende ces vers de Verlaine : "Dans le vieux parc solitaire et glacé / Deux... [Lire la suite]
16 novembre 2012

Mémoires d'un cinéphile (publié sur mon blog disparu le 4/02/2012)

Je passe pour ou me veux cinéphile, c'est-à-dire consommateur de films boulimique mais aussi, j'aime à le croire, averti. Voici comme tout a commencé. Le premier film dont je me souviens et que j'ai vu au milieu des années 50 s'appelait, il me semble, Masque bleu, une sorte de viennoiserie à la Sissi dont je n'ai pas trouvé trace dans les Histoires du cinéma. Par contre je suis tombé un jour sur le premier qui m'ait impressionné en me faisant peur. J'ai oublié le titre mais il se passait dans l'île de Fernando de Noronha et je me... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :