31 mars 2022

De Budapest à Kiev ou comment on devient antirusse

Mon premier souvenir remonte à 1956.Encore tout enfant et me promenant en ville avec ma tante, j'ai vu sur une maison "section du parti communiste". Je lui ai demandé ce que c'était et elle m'a répondu qu'il s'agissait de gens qui voulaient prendre les champs de mon grand-père. J'aimais beaucoup y jouer et c'est ainsi qu'est né mon anticommunisme.Quelques mois après il fut renforcé par les images de l'invasion de la Hongrie dans "Paris-Match" : les barricades, les immeubles détruits, les hommes face aux tanks, les journalistes... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 février 2022

Souvenirs des élections présidentielles (1)

J'ai connu la première présidentielle et me la rappelle parfaitement même si j'étais alors trop jeune pour voter. J'étais alors interne dans un lycée, en classe terminale, et sans être très politisés (je ne connaissais qu'un condisciple qui militait,aux "jeunesses socialistes", ce qui était très raisonnable...) nous nous intéressions à lévènement. J'ai même distribué des tracts pour un candidat malgré ma timidité,un après-midi dans les rues de Niort. Je vous laisse deviner lequel. Je sais par coeur la liste des candidats, qui... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 15:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
17 août 2019

Napoléon est mort à Sainte-Hélène...

                                                                             Napoléon est mort à Sainte-hélène                                                                  ... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 janvier 2019

"l'Indochine, mon petit gars, l'Indochine..."

Yann Moix, celui qui n'aime pas les roses d'automne et leur préfère les gisquettes encore un peu vertes, aggrave son cas en avouant ne sortir qu'avec des femmes asiatiques parmi lesquelles il fait son marché : Chinoises, Coréennes ou Japonaises. Inutile de dire que pour cette injure à la diversité il s'est fait remonter les bretelles par toutes les féministes asiatiques d'Europe et d'Amérique et même d'Asie. Elles lui ont reproché de les essentialiser, d'entretenir les stéréotypes les plus éculés, celles d'une femme soumise qui ne... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 mai 2017

Le seau hygiénique et le moulin à café

Comme je suis en pleine période régressive (j'ai évoqué dernièrement les présidentielles des années 60), faisons un saut dans les années 50 vues à travers quelques objets usuels peu ou prou disparus.   Le seau hygiénique : Il fut d'abord en émail, d'une belle couleur bleue en général, avec une anse en métal à poignée de bois. Il suppléait aux cabinets au fond du jardin ou sur le palier, la nuit, et même le jour pour les malades. Une des premières tâches de la maîtresse de maison à l'aurore n'était guère poétique : il... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 16:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 avril 2017

Souvenirs des présidentielles de 1965

50 ans déjà, mâtin ! Les premières de la toute jeune Vème république qui ne mérite sûrement pas le discrédit que jettent sur elle de jeunes daims ambitieux et de vieux révolutionnaires faisandés. Voici ce dont je me souviens, moi qui étais bien jeune mais m'intéressais à la politique et ai même distribué des tracts pour un des candidats. Je ne vérifie ici aucun fait et n'en ajoute pas, quitte à oublier des événements importants, des chiffres et même des candidats...Ne subsiste que ce qui m'a frappé.   D'abord la campagne... [Lire la suite]

05 février 2017

Contre le repli sur soi et la haine de l'Autre le "Monde" mène toujours le bon combat

Qui aurait cru que Julie Clarini, collaboratrice du "Monde des livres" était une guerrière ? Dans son article qui promeut L'histoire mondiale de la France (sous la direction de Patrick Boucheron, collaborateur du "Monde des livres") elle met sabre au clair pour accompagner dans leur offensive"le bataillon des historiens de métier qui montent au front"  qui "investissent le débat public" quand ils ne se livrent pas à des "razzias" dans le camp adverse. Visiblement l'heure est grave et la guerre est déclarée. Qui sont... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 14:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 janvier 2017

Hommage aux morts de l'an 2017

J'ai lu sur Slate qu'il existait des sites de paris sur les morts de l'année à venir, pratique qui peut paraître légèrement immorale, mais le magazine en ligne reprochait surtout à ces sites anglophones d'être trop centrés sur leur univers et de négliger un peu les autres pays. En bon patriote je dresserai donc ma propre liste, non sans laisser place à quelques étrangers, témoignant ainsi de l'esprit d'ouverture à l'Autre de notre pays et de ses valeurs universelles.  Giscard d'Estaing : ancien président de la république... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 11:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 décembre 2015

L'année passée a-t-elle été "super" comme dirait Facebook ?

Revenons sur l'année écoulée. Dès le premier jour mon blog s'est placé sous l'étendard du Prophète puisque j'évoquais Soumission de Houellebecq dans ma série "je ne l'ai pas vu mais j'en parle quand-même", et il se clôt de la même façon. Ce qu'on a pu parler de cette fichue religion cette année encore !  L'auteur qui a déjà dressé son portrait en pied, mi-Deschiens mi -Céline, suscite des réactions parfois violentes qui m'ont poussé à lire ensuite son livre dont j'ai apprécié la belle évocation de Huysmans, de Paris, la... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 16:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 juillet 2015

Ediles zélés et purificateurs, n'effacez pas les traces de notre passé !

Il paraît que Manuela Carmena, nouvelle maire de Madrid, veut rebaptiser 150 rues ou places de la capitale qui rappellent le franquisme : place du Caudillo ou "Arriba España", rue Mola ou Yagüe, avenue des Morts de la Division azul... On peut se demander jusqu'où ira son zèle épurateur : effacer Calvo Sotelo qui, après tout, fut une victime ou dynamiter la "Valle de los caidos". Cela me rend un peu triste. N'allez pas croire que je sois un franquiste impénitent et que j'attribue à la dictature un bilan globalement positif, mais... [Lire la suite]