29 septembre 2017

"Un beau soleil intérieur" : hommage à Juliette Binoche

J'y allais pourtant à reculons : la quasi unanimité de la critique, les épithètes élogieuses qui surchargeaient l'affiche, me faisaient craindre une de ces manifestations de copinage si fréquentes dans le cinéma français (en quoi j'avais tort car Claire Denis est une cinéaste très personnelle et inclassable, éloignée de - disons - la bande à Desplechin et de ses séides). De plus, alors que j'attendais pour entrer dans la salle j'en ai vu sortir les spectateurs de la séance précédente : une femme, l'air accablé, grommelait et un homme... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 septembre 2017

120 battements à la minute (ou peut-être un peu moins...)

Surmontant mes réticences, j'ai fini par aller voir le film de Campillo. Il faut préciser que, comme disait le slogan, le sida n'est pas passé par moi, je veux dire que la lutte contre ce fléau ne m'a jamais paru une priorité et en outre que j' ai côtoyé très peu de malades. Le succès du film à Cannes, d'autre part, ne me convainquait pas : rappelons qu'il y a bien peu de cinéphiles dans le public du festival. L'injonction de la Presse à aller le voir m'agaçait : je craignais que ce ne fût un autre film-téléramuche, bien-pensance et... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 août 2017

Jeanne Moreau est morte. -Ah bon ?

Cracher sur un cadavre n'est pas mon genre, mais enfin je suis suprêmement agacé par la diffusion massive du "Tourbillon", de "J'ai la mémoire qui flanche" ou de séquences de Jules et Jim ou de Ascenseur pour l'échafaud sur les réseaux sociaux. Jeanne Moreau, la grand-mère du cinéma français, est morte et ça m'émeut à peu près autant que si c'était Yolande. Qui pis est je ne l'aimais pas beaucoup et je me permets de reproduire la phrase d'une de mes "amies" Facebook qui résume assez bien mon état d'âme : "Je n'ai jamais pu la... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mai 2017

Hommage à Jean Sorel

En revoyant hier Sandra de Visconti je me suis soudain demandé ce qu'était devenu Jean Sorel qui partage la vedette du film avec Claudia Cardinale. Je me rappelais vaguement qu'il faisait partie de ces acteurs français qui ont beaucoup tourné en Italie dans les années 60 mais qu'il n'avait pas atteint la célébrité d'un Delon ou d'un Trintignant. Je l'avais entrevu souvent mais ne l'avais pas particulièrement remarqué, or hier sa beauté m'a ébloui et je ne pus comprendre qu'il n'ait pas fait carrière. Il était dans ce film... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 novembre 2016

"Swagger" : une nouvelle image de la banlieue ?

Je n'irai pas voir Swagger, énième film sur les jeunes de banlieue qui sont beaucoup moins "invisibles" que certains le prétendent. A mon âge on préfère revoir comme relire et, négligeant l'écume des jours, on revient aux classiques. Pourtant ce film a ébloui une certaine Isabelle Régnier du "Monde", l'organe le plus prestigieux de la Bonne pensée. Les méchants seraient tentés de voir en elle une caricature de journaliste bobote qui, tel saint Paul sur le chemin de Damas, a eu la Révélation : ces petits jeunes dont on dit tant de mal... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 novembre 2016

Le "Mouchette" de Bresson et la France périphérique

Revu hier Mouchette, un des chefs-d'oeuvres de Bresson adapté de la nouvelle de Bernanos Nouvelle histoire de Mouchette. On accole toujours au cinéaste l'épithète de janséniste que lui valent son catholicisme, l'austérité apparente de ses films ( noir et blanc, mais après ce film il tournera en couleurs, acteurs non professionnels, quasi absence de dialogue et de musique...), les grandes questions métaphysiques et morales qu'ils abordent : Dieu, le Mal... Toutes choses justes mais ce qui m'a frappé hier c'est avant tout son réalisme :... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 juillet 2016

Michael Herr, Michael Cimino : guerre du Vietnam, littérature et cinéma

Ironie du sort, sont morts à quelques jours d'intervalle l'écrivain et journaliste américain Michael Herr et le réalisateur de cinéma Michael Cimino auteurs respectifs d'un livre et d'un film exceptionnels sur la guerre du Vietnam, l'un  à la fin des années 60, l'autre en 1978. Le premier fut l'envoyé spécial du magazine Esquire (une sorte de Lui plus sophistiqué) au moment où l'engagement américain était à son apogée (siège de Khe Sanh, offensive vietcong du Têt 68...) et il a suivi la guerre au plus près avec les G.I.'s :... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 janvier 2016

Depardieu : souvenirs d'un cinéphile obscur

  La Cinémathèque rend hommage actuellement à Gérard Depardieu, choix incontestable puisque sa renommée est l'égale de celle d'un Gabin ou d'un Delon qui ont incarné comme lui le cinéma français de leur époque et même, dans une certaine mesure, la France. Grâce à son talent et à sa sensibilité son physique s'est imposé bien qu'il fût tout-à-fait différent de celui des stars masculines : assez vite le beau visage du jeune homme au sourire charmeur est devenu une trogne et son corps s'est année après année... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 octobre 2015

"Cemetery of splendour" d' Apichatpong Weerasethakul

Apichatpong Weerasethakul (ouf !) fait partie de ces cinéastes qui vous font hésiter avant d'aller voir leur film. Disons le tout net, on craint de s'ennuyer : il vient d'un pays très différent du nôtre, ne respecte pas les codes du récit traditionnels et multiplie à plaisir les mystères qu'on a peine à percer et son fantastique nous est étranger. J'avais beaucoup aimé Blissfully yours, moins les films suivants, mais je suis tombé sous le charme, au sens étymologique, du dernier. Le mystère plane dès le début du film : des... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 août 2015

Fleur Pellerin n'a pas lu Modiano mais elle a vu "Love" de Gaspard Noé

Notre sémillante ministre de la culture (et de la communication) a introduit un recours auprès du Conseil d'état contre la décision du Tribunal administratif de Paris d'interdire aux moins de 18 ans Love de Gaspard Noé. j'ai d'abord pensé que cette interdiction était justifiée : quoi de plus traumatisant pour un adolescent que de devoir en même temps consulter son portable, bouffer son pop corn et se br....r ? aussitôt j'ai entendu tonner une voix "Oserai-je ainsi piétiner les valeurs de la France éternelle, patrie des droits de... [Lire la suite]
Posté par Cotonet à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,