Une tribune récente, peut-être dans le "Monde", m'a fait sursauter. L'auteur tentant de définir qui est de droite et qui de gauche prétendait que les uns disent "un noir", les autres "un black". Je me suis senti visé ayant toujours trouvé absurde d'euphémiser en remplaçant le mot français par un mot anglais signifiant exactement la même chose. Du reste l'expression "correcte" pour désigner les Noirs aux USA est afro-américain. Pourtant je veux bien admettre que désigner quelqu'un par la couleur de la peau est à la fois réducteur et impropre : personne n'est blanc sauf les albinos, il y a 36 nuances de noir et je n'ai jamais vu quelqu'un de parfaitement jaune...Je n'utilise d'autre part jamais le mot jaune pour désigner quelqu'un originaire de l'extrême-orient probablement parce que cette couleur connote la maladie et a longtemps été une marque d'infamie, notamment au Moyen âge. Il se trouve que ce n'est pas le cas du noir et du blanc qui évoquent tous les deux la pureté même si ces deux couleurs peuvent être à l'origine de sobriquets dévalorisants ("whitie", "noiraud"...).

Alors comment faire ? Doit-on, sur le modèle américain combiner l'histoire et la géographie et parler des afro-français ? Ce n'est guère euphonique sans compter que le premier élément évoque l'épithète "affreux" et il convient de ménager les susceptibilités...Certains, se basant sur la seule origine les appellent africains, mais le mot ne convient pas non plus puisqu'une partie de l'Afrique a une population blanche. Faudrait-il alors dire subsahariens ? Ce mot, beaucoup trop scientifique, ne parle pas. Il en est d'ailleurs de même pour asiatique : du Proche-Orient au Japon les populations sont très diverses. Admettons quand-même que, de même que lorsqu'on dit les Américains on sait qu'il s'agit des habitants des États-unis, l'emploi des mots africains et asiatiques est sans ambiguïté : il s'agit de personnes de race noire ou jaune (si je peux me permettre le gros mot de "race"...). Il existait bien un mot précis pour désigner les personnes de race noire, c'était nègre mais il est devenu péjoratif et Senghor et Césaire n'ont pu lui redonner du lustre et de la noblesse. Le problème est encore plus compliqué pour les Blancs. On sait que les Américains appellent leur groupe ethnique les Caucasiens par référence à l'origine géographique mythique des Indo-européens. Ce mot n'éveille aucun écho chez un français qui n'a pas lu Dumézil...Européen ne signifie rien non plus ou tout au plus une lointaine origine géographique si on est australien ou canadien. Pour d'autres on distingue en fonction du pays (Indiens et Pakistanais) alors que l'origine et la langue sont les mêmes. il n'y a que le mot arabe qui désigne à peu près précisément un peuple, compte non tenu des métissages avec les populations autochtones. Il semble bien qu'aucune appellation ne soit précise et satisfaisante. L'essentiel est de ne pas être injurieux ni bêtement euphémisant et de faire confiance à l'usage qui donne aux mots un sens commun.