Cette semaine Cotonet a :

  biché en prenant conscience qu'il ne faisait pas partie des 90% de purotins dont les impôts n'augmenteraient pas. Du coup il envisage l'achat d'une villa pieds dans l'eau à Saint-Barth ou d'un châlet à Gstaad. Pourquoi pas les deux ?

  admiré l'exploit des "pigeons". Avec un peu de buzz sur le Net ils obtiennent en un clin d'oeil satisfaction d'un gouvernement de gauche qui avait portant juré qu'il taxerait impitoyablement la rente. Pendant ce temps les ouvriers continuent leur lutte avec les moyens traditionnels : grilles soudées, piquets de grève, fusées de détresse et "Olélé-Olala" chanté à gorge déployée. Qu'ils ne se fassent pas d'illusion (et ils ne s'en font pas), ils seront impitoyablement virés Montebourg ou pas. Vous n'êtes plus dans la course, les gars !

  rigolé intensément du pain au chocolat de Copé. Trouver ça comme symbole de la persécution des petits Gaulois par les allogènes, fallait le faire ! De quoi pleurer dans les chaumières; on imagine une parodie d'une chanson patriotarde d'après la guerre de 1870 :

   "Ils ont volé mon pt'it pain / parce que j'avais l'âme française "

  salué le grand courage du maire de Toulouse qui sous la pression d'une poignée de Musulmans intégristes  a interdit, lors d'une manifestation artistique l'installation d'un videaste marocain qui consistait à projetes sur la chaussée des versets du Coran. Il faut dire qu'une femme par inadvertance avait marché sur un de ceux-ci et fut immédiatement giflé par les Croyants qui se méfient à bon droit de cette engeance tentatrice.